C’est une union des zéros

Dans la foulée  d’une « réunion de trois pays frères » à Tunis  excluant le Maroc convoquée par le régime algerien , le président tunisien, Kais Saied, a commenté sans langue de bois cette initiative pour le Canard.

C’est quoi cette histoire de projet d’un Maghreb à trois excluant le Maroc ?

Il faut poser la question à mon chef Abdelmadjid Tebboune. Il est mieux qualifié que moi pour parler de son initiative foireuse, qui n’a aucune chance d’aboutir.
Citez-moi un seul projet mené à bon port par cet ami encombrant et néanmoins amusant.

Initiative foireuse ? Mais encore ?

Tout ce qui émane de mon très cher pair  ne peut  que capoter. Tebboune  et son régime, qui vivent hors de la planète terre et de ses réalités, adorent les projets chimériques, innovent et investissent en quelque sorte dans tout ce qui est illusoire, poussé très fortement  par  un sentiment maladif: la haine aveugle du Maroc.  Et c’est ce qui fait à mon avis  l’ originalité de Tebboune et son côté attachant.

Mais vous vous ressemblez et ce qui se ressemble s’assemble…

Ce n’est pas tout à fait vrai. A l’inverse de  Tebboune,  je suis un champion de la réussite.  J’ai réussi à plonger le pays dans une crise multiforme sans précédent, à appauvrir les Tunisiens en les privant de sucre et de pain,  à embastiller toutes les voix dissonantes, médiatiques,  syndicales ou islamistes, à mettre l’économie du pays à genoux et à me fâcher avec les pays africains et le FMI et la Banque Mondiale. Force est de reconnaître que mon bilan de président est plus musclé que le sien. Tebboune ne sait que bluffer en menaçant de lancer des pierres sur ceux qui sortent des rangs.

Ce Maghreb à trois est donc une blague ?

Je vous aii dit qu’il s’agit d’une  énième farce de Tebboune qui a l’habitude de ce genre de bouffonnade.  
En vérité, c’est un  pauvre ménage à deux qui détonne sans ménagement , un couple de naufragés de la politique de voisinage et de la politique tout court.
Car la Libye et la Mauritanie, dont les dirigeants ont plus de jugeote que Tebboune, lui ont, forts de leur indépendance de décision,  signifié leur refus de se laisser embarquer dans son initiative sans consistance.

Pourquoi la Tunisie a-t-elle cédé ?

Vous voulez dire : Pourquoi je me suis laissé embarquer dans cette  fumisterie ? Parce que    Tebboune  est très généreux avec la Tunisie et  lui permet de boucler ses fins de mois difficiles.
Ma pauvre et petite Tunisie, qui a tout perdu sauf sa faculté de tendre la main, est bien partie pour devenir une Wilaya algérienne. Finalement, le projet foireux de Tebboune  ce n’est pas un G2, c’est une farce et non une force, c’est un G-1 pour ne pas dire une union des zéros du Maghreb.

Dernières Actualités
Les plus lus
miraouir
Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur : La migration de nos médecins est un cancer
Zarro
Marchica Med devant la justice : Une lagune et des lacunes
chankou site
Mauvaise gouvernance dans toute sa splendeur
Al Amoudi
Litige de la Samir : Al Amoudi démasqué par le CIRDI ?