Je reste l’homme faible de l’Istiqlal

Une équipe  du Canard a été reçue par le secrétaire général de l’Istiqlal juste après sa reconduction à la tête du parti lors d’un congrès qui a tourné au blocage sur fond de conflits claniques…

C’est un congrès sans enjeu qui s’est déroulé fin avril…Etes-vous satisfait?  

Réponse :  Pour moi, l’évènement c’est quand il n’y a pas d’enjeu. Ma réélection qui était acquise d’avance n’en est pas un.  L’essentiel c’est mon maintien à la tête de l’Istiqlal. Sur ce plan, mission accomplie. Même si on a été incapable de nous mettre d’accord sur les membres du nouveau comité exécutif.

Mais la mission reste inachevée dans votre guerre plus ou moins larvée contre Hamdi Ould Errachid et son clan du Sahara…

C’est cet homme qui est à l’origine du blocage qui a perturbé le déroulement des assises. Il commence à me pomper sérieusement l’air avec ses  envies fantaisistes et ses exigences trop complexes concourant toutes à placer ses hommes dans les instances décisionnelles  du parti.

Ce qui est quelque part normal puisqu’il représente le véritable patron de l’Istiqlal…

Foutaises ! Même si c’est vrai, même s’il a fait de moi l’homme faible de l’istiqlal,  cela ne lui donne pas le droit raison de chercher à m’écraser en me dépouillant de toute marge de manœuvre . Il faut que je puisse exister politiquement et ne pas me mettre en difficulté vis-à-vis des militants et de mes partenaires de  la majorité.

Il paraît que Hamdi Ould Errachid n’a pas désespéré de faire son entrée au gouvernement…

Hamdi n’aspire à rien sauf à me mener la vie dure. C’est son fils, un homme sans niveau scolaire qui ne vole pas très haut,  qu’il fait tout pour imposer en cas de remaniement ministériel.  C’est le seul trophée qui manque à Hamdi  qui  possède tout, le pouvoir de l’argent et l’ensemble des leviers du pouvoir à Laayoune.

Qui dans le groupe istiqlalien a de fortes chances d’être éjecté ?

Tous sont candidats au départ, sauf moi bien sûr. J’ai engagé des chantiers trop importants en matière d’eau pour quitter l’exécutif à mi-mandat. Et puis, j’ai encore soif du gouvernement et de son confort qui me vont comme une paire de gants.

Quid du scandale moral dont le héros est Noureddine Mediane poursuivi en justice pour son ex-maîtresse pour diffamation, injure et chantage ?

C’est un scandale que nous avons  réussi à étouffer grâce à la mobilisation de tous les clans  du parti. Mediane est en train de tomber dans les oubliettes après sa démission forcée de la chefferie du groupe parlementaire. Ce qui a évité au parti de devoir  le traîner comme un boulet en découplant son image d’homme à femmes de celle de notre parti  réputé conservateur.

Dernières Actualités
Les plus lus
miraouir
Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur : La migration de nos médecins est un cancer
Zarro
Marchica Med devant la justice : Une lagune et des lacunes
chankou site
Mauvaise gouvernance dans toute sa splendeur
Al Amoudi
Litige de la Samir : Al Amoudi démasqué par le CIRDI ?