Exposition itinérante : Le beau voyage de Lamia Skirej

Une toile de l'artiste.

La galerie Dar D’art Tanger en collaboration avec Art First Galerie Casablanca présente au sein de l’American Arts Center à Casablanca  une exposition itinérante de Lamia Miriam Skirej.

Dans le cadre d’une exposition itinérante qui va parcourir les villes de Tanger, Rabat et Casablanca, en collaboration étroite entre Dar d’Art  et  «  Art First Galerie » l’artiste peintre  Lamia Miriam Skirej pose ses « Seeds & Vegetals » à  l’American Arts Center à Casablanca. L’exposition, dont le vernissage est prévu le 29 mai à 19 h, regroupe les travaux récents de l’artiste qui peuvent être admirés entre le 29 mai et le 30 juin.
Née à San Antonio auTexas Lamia Skirej grandit à Rabat et s’initie très tôt à la peinture. Elle reçoit une formation artistique à la « Paris American Academy» et à «Moore College Of Art & Design» à Philadelphie. Diplômée également en architecture d’intérieur, elle intègre un cabinet d’architecte à Paris puis à Rabat. Elle dirige par la suite pendant plusieurs années le pôle Création et design à la Maison de l’artisan. Désormais, elle ne se consacre plus qu’à sa formation première, la peinture. Depuis ses débuts, sa peinture est en constante mutation. Ses derniers travaux nous parlent d’un paradis retrouvé, un monde végétal, organique fort et imposant en couleurs.
récentes, caractérisées par une minutie et une précision exceptionnelles, étonnent par leur capacité à saisir chaque détail avec une fidélité quasi photographique.
Alors que le lien entre l’homme et la nature tend à se perdre dans nos sociétés contemporaines, les œuvres de Lamia Skiredj invitent à une belle reconnexion en proposant ce voyage  à travers un monde végétal entre réel et imaginaire.

Dernières Actualités
Les plus lus
miraouir
Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur : La migration de nos médecins est un cancer
Zarro
Marchica Med devant la justice : Une lagune et des lacunes
chankou site
Mauvaise gouvernance dans toute sa splendeur
Al Amoudi
Litige de la Samir : Al Amoudi démasqué par le CIRDI ?