Fin de la galère pour le fondateur de WikiLeaks: Enfin libre! 

Julian Assange.

Julian Assange a recouvré la liberté après de longues années en détention. Le fondateur de WikiLeaks comparaissait, mercredi 26 juin, devant un tribunal des îles Mariannes du Nord, territoire américain du Pacifique. Conformément à un accord conclu avec la justice américaine, le lanceur d’alerte australien, poursuivi pour divulgation  de centaines de milliers de documents confidentiels américains, a plaidé coupable, devant le tribunal fédéral de Saipan, d’obtention et de divulgation d’informations sur la défense nationale.« J’ai encouragé ma source », la militaire américaine Chelsea Manning, à l’origine de cette fuite massive, « à fournir du matériel qui était classifié », a avoué Julian Assange. Ce dernier  n’était plus poursuivi que pour un seul chef d’accusation, portant sur  « l’obtention et la divulgation d’informations sur la défense nationale ». Il a été condamné à une peine de soixante-deux mois de prison, déjà couverte par les cinq années passées en détention provisoire. « Vous pourrez sortir de cette salle d’audience en homme libre », a lancé la juge Ramona V. Manglona en direction de celui qui s’est envolé pour son pays, l’Australie où il compte se refaire une santé après des années de galère.

Dernières Actualités
Les plus lus
miraouir
Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur : La migration de nos médecins est un cancer
Zarro
Marchica Med devant la justice : Une lagune et des lacunes
chankou site
Mauvaise gouvernance dans toute sa splendeur
Al Amoudi
Litige de la Samir : Al Amoudi démasqué par le CIRDI ?