Hakim Ziyech, Lion de l’Atlas : « On ne vire pas Ziyech du match »

Une équipe du Canard a interrogé Hakim Ziyech juste après son coup de sang lors du match contre la Zambie qui a fait le tour des réseaux sociaux après son remplacement par le sélectionneur national.

Vous avez créé du buzz avec votre coup de sang sur le banc de touche après la décision de Regragui de vous remplacer lors du match contre la Zambie …

N’est pas Hakim Ziyech qui veut. Je fais sensation et crée l’événement que je sois sur le terrain ou en dehors du terrain. C’est la marque des footballeurs de génie.   Je suis sûr que mon coup de la chaussure frappée rageusement  contre le sol va faire des émules parmi les grands noms du ballon rond.

Mais votre geste a choqué le public qui y a vu une marque d’irrespect envers le coach et l’esprit de groupe…

J’en suis conscient mais le Regragui n’aurait pas dû me virer du terrain comme un petit joueur qui  vient à peine de démarrer sa carrière en sélection nationale. Surtout que j’ai marqué le premier but sur penalty.

Aurait-il oublié des suppliques pour que je revienne en sélection nationale après ma brouille avec le coach bosniaque ?

Il ne faut plus qu’il répète son geste pour le moins disgracieux à mon égard. Sinon, je peux encore aller plus loin dans la colère. Et quand je m’énerve, je deviens incontrôlable.

C’est une menace ?

Qu’il prenne ce que je dis comme il veut. Il ne faut pas qu’on me pousse vers la sortie  de cette manière très peu élégante.  On ne se débarrasse pas ainsi des piliers des Lions de l’Atlas qui ont fait sa réputation et sa gloire. Il ne faut pas que Regragui  oublie les artisans de l’épopée du mondial du Qatar.  

C’est votre jalousie par rapport à Brahim Diaz qui vous fait réagir ainsi ?

Depuis que Brahim Diaz est devenu un Lions de l’Atlas, j’ai  senti que ma cote a beaucoup baissé. Même le public qui ne jurait que par mon nom ne m’aime plus comme avant. C’est de l’anti-jeu.

Si le coach a jugé bon de vous faire quitter le match c’est qu’il a estimé que vous n’avez pas été aussi performant qu’il l’espérait…

Ce n’est pas vrai. Même quand je suis mauvais, je reste bon par rapport à la prestation générale de l’équipe. Je suis un artiste du ballon rond qui fonctionne à l’humeur. Quand je suis inspiré, je fais des merveilles sur le terrain et je marque des buts  fantastiques. 

A part le statut de demi-finaliste lors du mondial qatari, le Maroc n’a encore rien gagné avec les Lions de l’Atlas. Est-ce normal?

Non, ce n’est pas normal mais  la CAN 2025 qui se joue au Maroc sera marocaine. Mais il ne faut pas que le Regragui me tacle par derrière.

Dernières Actualités
Les plus lus
miraouir
Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur : La migration de nos médecins est un cancer
Zarro
Marchica Med devant la justice : Une lagune et des lacunes
chankou site
Mauvaise gouvernance dans toute sa splendeur
Al Amoudi
Litige de la Samir : Al Amoudi démasqué par le CIRDI ?